Bücher

Un étrange amour: être juif en RDA.

Vincent von Wroblewsky, philosophe connu pour ses travaux sur Sartre et la traduction des oeuvres de celui-ci chez l’éditeur allemand Rowohlt, interroge, dans ce livre para autobiographique (publié en 1993 et revu en 2001), huit femmes et hommes allemands, juifs comme lui, sur leurs relations complexes avec l’Allemagne, et particulièrement l’Allemagne de l’Est. Né en 1939 à Clermont-Ferrand, de parents antinazis exilés en France, il tente de comprendre comment et pourquoi les uns ont pu revenir en RDA après une longue quarantaine à l’étranger, alors que les autres ont quitté à jamais le régime qui les a persécutés, mais aussi le pays qui en fut le siège et le théâtre… Ouvrage divers et passionnant, qui soulève beaucoup de questions encore très actuelles, même (et surtout?) après la chute du mur de Berlin, et pose de façon vivante et vécue la problématique des liens entre l’individu, la communauté, la patrie (avec des guillemets?), la religion, etc. Ces interviewés ont chacun un parcours original et compliqué, qui témoigne admirablement du métissage intellectuel, historique, culturel et religieux propre à notre grande voisine. Ce coup de projecteur sur son passé douloureux apporte une pièce de plus au puzzle difficile de l’Europe à venir. Vincent von Wroblewsky nous suggère, in fine, une attitude humaine, pleine de sagesse et de compréhension, bref: une philosophie, par ces mots: «Plutôt que de récuser et de refouler le passé, mieux vaut le congédier avec le sourire, même et surtout lorsqu’on n’oublie pas les motifs de honte et d’amertume, les désenchantements et les humiliations provoqués et subis.»


 

Vincent von Wroblewsky, Un étrange amour : être juif en RDA.
Traduit de l’allemand et annoté par Jean-Paul Colin
Honoré Champion – Paris 2005, 299 Seiten